La fusion d'air france-klm

Publié le par khninich_bennmkadem_ling

Le 10 février 1999, Air France fait l'objet d'une privatisation partielle. Le groupe (Air France-KLM) qu'elle forme désormais avec KLM depuis le 3 mai 2004 fait d'elle une société privatisée même si l'État français détient encore des parts importantes au sein du capital.

Le rapprochement Air France-KLM a abouti à la création du premier groupe européen de transport aérien. La réussite de l’offre publique d’échange sur KLM permet au nouveau groupe, fondé sur le concept un groupe, deux compagnies, d’engager rapidement sa stratégie.

La priorité du groupe Air France-KLM est la mise en œuvre des synergies existantes entre Air France et KLM. La rationalisation et la flexibilité de la flotte jouent également un rôle important dans la croissance rentable du groupe Air France-KLM.

La première année de vol des nouveaux mariés Air France-KLM se traduit par un succès Le groupe a annoncé un bénéfice d'exploitation en hausse de 20,7 % à 489 millions d'euros. Un résultat remarquable dans un contexte d'envolée du baril de brut. Le groupe a notamment bénéficié de la reprise du trafic sur l'Amérique du Nord et l'Asie, et du retour des clients en classe affaires dont le chiffre d'affaires a augmenté de 14 %. De plus, les synergies entre les deux compagnies sont plus rapides que prévu. Elles se sont élevées à 115 millions d'euros contre 65 envisagés initialement.

Deux ans après la fusion, le pari du rachat de KLM par Air France semble définitivement gagné. Malgré la hausse du prix du carburant, la compagnie aérienne a dégagé en 2005-2006 un bénéfice d'exploitation de 936 millions d'euros, en hausse de 69 %.  Ces résultats illustrent la réussite de la fusion La hausse du trafic, combinée aux surcharges de kérosène, et les effets des plans de réduction de coûts et des synergies de la fusion ont permis au groupe de surmonter le choc pétrolier  

Air France-KLM vise des synergies d'un milliard en 2011. Le groupe confirme l'objectif fixé en mai 2006 de 670 millions d'euros de synergies à l'issue de l'exercice 2008-2009 et vise 330 millions de plus sur les deux années suivantes. La direction d'Air France-KLM entend réaliser le milliard de synergies grâce surtout à la mise en place d'un système de " revenue management " (gestion de la recette) commun aux deux compagnies qui, à lui seul, générerait 110 millions d'euros d'économies par an. Mais aussi grâce à l'intégration plus poussée des activités cargo et de la poursuite de la mise en commun des achats.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Air_France#Principaux_concurrents_en_Europe 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article